Dialogues des carmélites

Dialogues des Carmélites


C&D > le lab sur Vimeo : https://vimeo.com/claracdeloeuil

Opéra en trois actes et douze tableaux, 1957
Livret et Musique de Francis Poulenc
Création le 27 Janvier 2013 à l' Opéra de Toulon Provence Méditerranée

«Ce que nous appelons hasard, c’est peut-être la logique de Dieu».

DISTRIBUTION
Direction musicale, Serge Baudo
Mise en scène et scénographie, Jean-Philippe Clarac & Olivier Deloeuil
Costumes, Thibaut Welchlin
Lumières, Rick Martin
Blanche de la Force, Ermonela Jaho ; Madame de Croissy, Nadine Denize ; Le Marquis de la Force, Laurent Alvaro ; Le Chevalier de la Force, Stanislas de Barbeyrac ; Madame Lidoine, Angeles Blancas Gulin ; Constance de Saint Denis, Virginie Pochon ; Mère Marie de l’Incarnation, Sophie Fournier ; L’aumônier, Olivier Dumait ; Le premier officier, Thomas Morris ; Le second officier / le geôlier, Philippe Ermelier
Chœur et Orchestre de l’Opéra de Toulon

PRODUCTION
Opéra de Toulon, en coréalisation avec Clarac-Deloeuil > le lab 



A PROPOS
Contrairement à ce que pourrait laisser penser une lecture trop rapide de leur livret, les Dialogues des Carmélites ne sont pas un opéra historique. Le vrai sujet des Dialogues, c’est le drame de la persécution religieuse, vécu collectivement par un groupe de femmes qui font, ensemble, le choix du martyre. Mais, à travers l’acceptation de son martyre, chacune des Carmélites accomplit isolément un geste esthétique. Dès lors, ce que nous rappellent les Dialogues, en tant qu’oeuvre, c’est que l’Art, comme la Religion, peut avoir pour fonction de révéler l’Absolu.
Jean-Philippe Clarac et Olivier Deloeuil ont donc choisi de situer l’opéra dans un espace symbolique et a-historique, fait de formes élémentaires qui peuvent servir de support à la quête mystique de chacun des personnages. Au centre de cet espace est placée une monumentale croix de pierres blanches, immaculée. Géométrique et radicale, entre nature et culture, cette grande croix évoque le symbole chrétien de la crucifixion et les pierres tombales.
Mais elle est aussi un support de méditation possible sur l’usure du temps et la nécessaire acceptation de la mort. Car l’important de cette croix, c’est l’Au-delà de l’objet proposé. Un Au-delà proposé aux personnages de l’opéra, mais aussi à chacun de ses spectateurs.

Contact: info@clarac-deloeuil.fr

clarac-deloeuil.fr Dialogues des Carmélites, Poulenc, Opéra de Toulon, Jaho
clarac-deloeuil.fr Dialogues des Carmélites, Poulenc, Opéra de Toulon, Jaho
clarac-deloeuil.fr Dialogues des Carmélites, Poulenc, Opéra de Toulon, Jaho
clarac-deloeuil.fr Dialogues des Carmélites, Poulenc, Opéra de Toulon, Jaho
clarac-deloeuil.fr Dialogues des Carmélites, Poulenc, Opéra de Toulon, Jaho
clarac-deloeuil.fr Dialogues des Carmélites, Poulenc, Opéra de Toulon, Jaho
clarac-deloeuil.fr Dialogues des Carmélites, Poulenc, Opéra de Toulon, Jaho
clarac-deloeuil.fr Dialogues des Carmélites, Poulenc, Opéra de Toulon, Jaho
clarac-deloeuil.fr Dialogues des Carmélites, Poulenc, Opéra de Toulon, Jaho